Je serai(s) absent jusqu’à l’an prochain

C’était un jour au début d’un mois de juin – sans doute en 2003. J’ai appelé le service de vente par téléphone d’Air Napoléon. Mon statut Maximum au programme de fidélité Miles&Blues m’a permis d’attendre moins longtemps. J’ai réservé un billet Paris-Toulouse, départ le 19 juin, retour le 22. Je me souviens d’avoir plaisanté quelque peu avec le conseiller AirNap sur le prix du billet. De nos jours, Toulouse est une destination bien plus branchée que New York, en tout cas le billet pour s’y rendre est plus cher. C’est un vol court-courrier, m’a-t-on répondu, il n’y a pas de cabine avant, mais mon statut Maximum du programme de fidélité susmentionné me garantit une place dans les premières rangées, avec une grande probabilité, si le vol n’est pas complet, de bénéficier d’une deuxième demi-viennoiserie offerte gratuitement et avec grand plaisir par Air Napoléon.

Effectivement, le 19 juin,un steward mal réveillé m’a proposé, en deuxième passage, un µcroissant défraîchi, que j’ai préféré laisser à mon voisin pour ne pas avoir, au retour, à acquitter le tarif Obèse, même si, en 2003, Air Napoléon ne l’avait pas encore inventé.

Pour le retour justement, je me suis présenté, le 22 juin, au comptoir Air Napoléon de Toulouse-Blagnac, bien à l’heure et impatient de déguster – cette fois c’était un vol du soir – trois cacahuètes au fenouil, voire six si le vol n’était pas complet. La machine d’enregistrement automatisé avait émis un message rouge m’invitant à me rapprocher du personnel Air Napoléon pour poursuivre ma démarche d’enregistrement.

Après quelques minutes de recherche, le personnel en question était arrivé à la conclusion que, malgré un dossier récapitulatif mentionnant les 19 et 22 juin pour mes voyages, il n’était pas prévu de place pour moi sur le vol pour lequel je me présentais, qui par ailleurs était déjà complet (tant pis pour la double ration de cacahuètes). J’avais bien un vol TLS-ORY réservé, mais sur le vol du 22 juin de l’année suivante.

Je vous laisse imaginer les innombrables discussions nécessaires à obtenir un retour anticipé. Tant et si bien qu’en juin 2011 je m’en souviens encore…

Publicités

3 Responses to “Je serai(s) absent jusqu’à l’an prochain”


  1. 1 Kiprusov 25 juillet 2011 à 18:32

    Excellent votre blog !

  2. 3 Laurent 16 septembre 2011 à 01:22

    Mais comment est-ce possible une telle boulette?

    Et un grand bravo pour ce blog et ses anecdotes rafraichissantes!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s