65L, puis 22J, 14L et finalement 65J

Pour mon vol de ce jour, j’avais acheté un siège Y CDG-BOS (après un premier vol LYS-CDG) avec l’idée d’un surclassement avec mes miles, pour les utiliser comme Air Napoléon me l’a conseillé. Cela s’est avéré impossible du fait de vos règles et quotas, qui font de  mes 1,3 millions de miles un tas de cacahuètes sans valeur (monnaie de singe).

J’ai donc enregistré en ligne, la veille du départ, en cabine éco  sur le pont supérieur (vol sur 747-400) en siège 65L (avec prise électrique et espace élargi pour les jambes) que vous qualifiez de « confort max », mon statut Maximum chez Miles&Blues m’autorisant ce « privilège ». Mais, sans respect du passager, la machine m’a dans la nuit automatiquement déclassé en main desk, entassement maximum, place 22J sans hublot ni vidéo. La raison donnée pour justifier ce changement contraire à mon souhait initial était de laisser vide le pont supérieur, sans doute trop confortable. Lorsqu’au comptoir à LYS j’ai affiché mon mécontentement, on m’a renvoyé en 14L, toujours au pont inférieur. C’est le siège « confort min » (coincé entre cuisine et toilettes, sans vidéo et sans place pour les jambes prise par le bloc de sortie de secours). Cependant, à l’embarquement,  à la demande du capitaine, le pont supérieur a finalement été rouvert, dans la pagaille générale (premier arrivé premier servi, comme en low cost), pour respecter une autre règle de 50 pax par PNC portant un insigne rouge « SECURITE ». Parce que le chef de cabine m’y a aidé, j’ai finalement voyagé en 65J, comme souhaité ou presque. Faut-il se plaindre ?

Vous avez des passagers fréquents que vous méprisez, en leur imposant des règles absurdes et contradictoires, qui remettent en cause toutes vos promesses marketing.

Vous avez un PNC sympa, motivé et dévoué (particulièrement sur ce vol, merci), mais lui aussi contraint par des règles improductives.

Vous avez un service pare-choc qui traite chaque message par compensation en miles, mais sans aucune action corrective.

Et vous avez un management absent, incapable de répondre à la question « comment être traité avec intelligence, plutôt qu’avec des procédures ? ».

Sur le vol de ce jour, il y a eu du retard, de la désorganisation et des plats froids. Je ne demande pas des miles, je souhaiterais juste la réponse d’un responsable : que fait Air Napoléon pour satisfaire ses clients ? Aujourd’hui le chef de cabine principale et la PNC du pont supérieur ont fait de leur mieux et plus (merci, bravo), mais la compagnie, par ses règles appliquées sans discernement, gâche tout. N’y a-t-il que des incapables à la direction d’Air Napoléon ?

Publicités

0 Responses to “65L, puis 22J, 14L et finalement 65J”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s