Uniformité

Après avoir accueilli en cabine le dernier passager d’un vol Finnaud à destination d’Helsinki, l’hôtesse retira, avec quelques difficultés au vu de l’exiguïté à l’avant de l’appareil, ses bottes noires. Rapidement, elle sortit des chaussures plus légères et poursuivit le service une fois rechaussée. Il y a ainsi, dans les avions et pour chaque compagnie, quelques coquetteries qui peuvent, plaire, étonner ou amuser.

Ainsi chez Etikhet Airways, c’est la coiffe qui varie, le voile léger et latéral porté au sol disparaissant en vol. C’est plus pratique, à mon sens, que la baguette de KungFu Air, impeccable du décollage jusqu’à l’atterrissage à Incheon, mais qu’on a peur de prendre dans les yeux chaque fois qu’une hôtesse se penche pour remettre un peu d’eau dans le verre. D’autres portent un foulard autour du cou, dont la couleur semble varier en fonction de l’âge et des saisons : avec un ami avec qui j’ai souvent pris il y a quelques années la Lavette d’Air Napoléon, nous nous amusions à compter combien de fois il peut être enlevé et le remis sur un vol Paris-Toulouse où la température est mal réglée, mais on pourrait faire le même type de relevé pour les changements de couleur chez Detonian Air, entre le jaune des photos officielles, l’orange dans l’aéroport de Tallinn ou le bleu, assorti aux flocons de la robe, pour vous servir un sandwich au poisson. Il y a aussi les tabliers, souvent plus fonctionnels qu’élégants, par exemple chez Aminimal Airways, avec cette impression que grand-mère Daisy s’affaire aux fourneaux au fond de la cabine, pour vous apporter la part de pizza maxi-épaisse qu’elle vous sert avant d’atterrir à JFK.

Je suis aussi toujours surpris, pour les vols intérieurs en Malaisie, de voir la répartition des tâches entre un chef de cabine en costume occidental très sérieux, en charge des annonces et de surveiller la cabine, tandis que ses collègues féminines font le service en sarong de cérémonie, comme si elles se rendaient à une soirée de gala après le vol.  Chez Alcapone, c’est au contraire les stewards qui bénéficient de l’uniforme le plus élaboré, quoique ce soit sans doute une rumeur pour maintenir la réputation des italiens machos. Pourquoi aussi les équipages de feu Air Micheylles arboraient vers Mahé des chemises aux imprimés colorés ou que les hôtesses d’Air Indiana portent des saris mais qu’à bord d’un appareil Isteria en direction de Madrid, on ne danse pas le flamenco ?

Cette dernière option n’est pas si incongrue. Je me souviens d’un vol entre Miami et Atlanta, tellement retardé qu’il s’est déroulé à l’heure où certains rentrent de soirée, dans un avion Dalton Pink, peint dans les mêmes tons roses que l’uniforme de l’équipage, par ailleurs exclusivement masculin et caricatural : pour cette expérience thématique le chef de cabine, ses équipiers et quelques voyageurs n’ont pas hésité à improviser un spectacle de danse, pour oublier le retard et parce que les écrans pour le film étaient en panne malgré trois redémarrages. En l’écrivant, je me dis que, finalement, c’est quand même très incongru… bien qu’il ne faut jamais trop s’étonner sur les vols intérieurs US. C’est pourquoi il est conseillé de toujours repasser par l’Europe quand on doit voyager entre deux villes américaines.

Tandis que l’hôtesse Finnaud, en fin de vol, remet ses gants noirs pour la préparation de la cabine à l’atterrissage, sans doute parce que c’est plus aisé pour, dans le désordre, fermer les compartiments à bagages, relever les sièges passagers dans leur position la plus inconfortable et expulser un incontinent des toilettes, je me dis qu’avec tous ces uniformes, les vols ne devraient pas être uniformes.

Avis aux obsédés de la procédure qui s’apprêteraient, en lisant ce post, à diffuser un mémo sur le changement de chaussures ou le port du foulard sur Paris-Toulouse…

Publicités

3 Responses to “Uniformité”


  1. 1 Richard Carvill 16 avril 2012 à 22:53

    De moins en moins drole votre bidule. La Muse vous a quitté on dirait, Thomas.

    • 2 Th. 17 avril 2012 à 01:36

      Salu tRichard. Je ne suis pas sûr que l’objectif soit toujours d’être drôle. Je partage votre avis, ce n’est pas le meilleur post du blog, mais dans votre assiduité à lire et réagir, il ne me semble pas non plus que vous donniez ici votre commentaire le plus original.

  2. 3 Loulou 23 avril 2012 à 23:41

    Moi j’aime bien de genre de petits post légers qui respirent la bonne humeur


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s