Juste un vol un peu juste

J’ai promis quelque part de décrire pour une fois un voyage fait avec une autre compagnie qu’Air Napoléon. Parlons donc de Bryan Air, d’autant que j’ai aussi promis autre part de vous proposer des billets plus brefs.

Car il n’y a pas grand-chose à dire, si ce n’est que l’avion a décollé à l’heure d’un aéroport pas cher, sauf si on valorise le temps pris pour s’y rendre, et est arrivé à l’heure dans un aéroport similaire, tellement mal fléché que j’ai failli embarquer dans un vol Molgavia en cherchant à prendre le bus, après un vol standard sur un siège standard (le standard étant visiblement basé sur la taille huit ans), situé sur une rangée indéterminée (ni toilette, ni rideau, d’autant qu’il n’y a pas de rideau voire pas de toilettes). Pas de commentaire à faire sur la collation, puisqu’il n’y en a pas, sur l’obtention de miles-fidélité, le barème annoncé étant scrupuleusement respecté et bien entendu égal à zéro,  ou le service en cabine, limité à l’annonce réglementaire de sécurité suivie d’une surveillance maladive des portes jusqu’à l’atterrissage.

Là où Air Napoléon prétend, dans ses bobards amélipoulainisants, offrir du all-inclusive que son personnel peine à fournir avec quelques bouts de ficelles et autres sucrés-salés sans saveur; là où SteevyJet affiche un service pay-on-demand où les prix tous petits affichés en grand n’arrivent plus à cacher les tarifs élevés des extras, pourtant en petit tout en bas ; le service marketing de Bryan Air est le seul qui tient parole en promettant du low-cost et low-comfort. Du design au-minimal de leur site web jusqu’à la mousse qui-fait-mal de leurs sièges, il n’y pas un centime de superflu, si ce n’est un excès d’inconfort pour justifier le tarif le plus bas et garantir un résultat bénéficiaire aux actionnaires de la compagnie.

Il n’y a donc rien à dire, de ce vol à l’heure et sans histoire : j’ai payé le juste prix, mais peut-être était-ce un peu juste. On peut parfois  donner un peu plus, pour voyager un peu mieux, si toutefois cela dépasse des promesses non tenues du marketing.

Publicités

0 Responses to “Juste un vol un peu juste”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s