158 passagers à l’arrivée

BERLIN Tegel, de notre correspondant sur place – L’avion Air Napoléon a atterri avec tous ses passagers. Les autorités compétentes ont confirmé qu’aucune disparition n’avait été déclarée en vol. L’appareil, parti de Paris Charles-de-Gaulle samedi avec 158 personnes à bord, en comptant les membres de l’équipage et leurs amis GP embarqués discrètement à l’avant sans payer ou presque, est arrivé à Berlin 3 heures plus tard avec toujours 158 personnes à bord. 0158

Interrogé, un directeur d’Air Napoléon indique : « Je suis particulièrement satisfait du résultat. Nous perdons parfois nos clients au sol, surtout à CDG où il est facile de se perdre, ou à Tegel, aéroport exigu où nous avons installé notre comptoir d’enregistrement au fond du terminal lowcost, ce qui peut prêter à confusion car nos prix restent largement supérieurs. Il arrive aussi qu’un client, pour des raisons que nous ne comprenons pas, achète un billet et s’enregistre sur une autre compagnie, et en général il est perdu à jamais car il se rend compte que c’est mieux ailleurs. Mais félicitons-nous de notre succès de ce jour : tous les passagers embarqués, et une majorité de leurs bagages, sont arrivés à bon port. »

Le commandant souligne l’effort constant qui a permis ce résultat remarquable. « Nous avons eu un retard important, et j’avais peur que de ce fait certains nous quittent en chemin, surtout les passagers fréquents qui sont les plus exigeants. Alors, j’ai fait un grand nombre d’annonces pour expliquer les raisons du retard : un embouteillage à Prague. J’ai aussi remercié le PNC pour sa patience, car depuis le début du vol ils manquaient d’enthousiasme et je ne voulais pas qu’ils se mettent en grève à l’heure prévue d’arrivée, c’est à dire à peu près quand nous survolions le nord de l’Ile de France ».

« Tous les pax sont arrivés intacts, mais ceux-là ne devraient plus revenir nous embêter » précise la chef de cabine. « On leur a refourgué les sandwiches à la mousse de savon, prétendument de canard, et on a débarqué par bus pour qu’ils soient encore plus en retard. Normalement ça suffit a les dégouter, au moins une grande part. Des avions moins remplis, c’est moins de travail pour le personnel navigant, et plus de temps libre au galley. C’est aussi plus de places GP pour nos amis ».

D’autres vols pour Berlin ont permis d’inscrire la performance dans la durée: le nombre de passagers débarqués correspond exactement à celui des passagers embarqués.

Air Napoléon indique même que ce succès se confirme sur d’autres destinations. De tels résultats devraient rassurer le management de la compagnie, dont les états financiers laissent pourtant croire ä une disparition de la clientèle au profit de compétiteurs étrangers ou lowcost, malgré une offre de prix minimalistes pour ne pas tous les perdre.

Publicités

0 Responses to “158 passagers à l’arrivée”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s