Sans accord ni avion

Au départ une idée potentiellement bonne, une volonté de changement pour quitter le marasme historique. En réaction, un refus corporatiste des pilotes. La grève commence. Les passagers subissent.

Suit un premier round pas très clair. Un objectif souhaité par les pilotes qui n’est pas celui affiché. Un faux abandon de projet par la direction pour répondre à ce faux objectif. Un vrai bazar dans les aéroports. Les passagers subissent.

Le gouvernement arbitre à plusieurs voix, or il n’a qu’une minorité des voix. La direction croit remporter le second round en changeant une date dans son projet, comme elle prétend en finir avec le déclin, en changeant un siège dans un avion. Les pilotes ne sont pas dupes. Les passagers ne seront plus dupes. Des personnels héroïques se sentent dupés de s’investir tant dans une compagnie qui est quasi down. Car la grève grève les comptes.

Il semble qu’on s’accorde sur le retrait du projet potentiellement bon car il est aussi potentiellement mauvais. Mais la grève continue. Il faut pour s’arrêter de s’arrêter que direction et syndicats s’accordent sur un point. Les passagers subissent.
Et finalement on s’accorde sur l’idée qu’il n’y a pas d’accord. En partant d’une idee potentiellement bonne on a abouti a une autre, particulièrement conne. On parle alors un peu des pilotes qui tentent de se faire payer leurs jours de grève, avec de l’argent que la compagnie n’a pas et les vols reprennent. Et puis c’est fini.

Avec un tel scénario, pas besoin d’un blog pour caricaturer les absurdités du système. Les pilotes, la direction de la compagnie, le gouvernement et quelques autres s’en sont chargé.

« Le marché du transport aérien a changé, votre façon de voyager a changé, et c’est à nous de nous adapter » lit-on dans une lettre de la direction de la compagnie qui conclut deux semaines de grève.
S’il y a quelque chose de bon à retenir de tout ça, c’est cette phrase, dans une compagnie où tout le monde est persuadé de savoir ce que le passager veut mais s’empresse d’abord d’agir dans son propre intérêt.

Publicités

0 Responses to “Sans accord ni avion”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s