Silence.

Ça fait bien longtemps que je n’écris plus ici.

Parce que d’abord je n’ai pas grand chose à dire d’une compagnie qui organise elle-même des sauts d’obstacles en monikini-cravate et dont les pilotes ne souhaitent pas qu’elle décolle. Même si on m’a souvent reproché de l’exprimer, il me semble que je peux avoir un avis de passager, de client externe. Je n’ai par contre aucune légitimité à interférer les questions sociales internes. Je remarque néanmoins que, face à des insatisfactions fortes ou des volontés de changement, on s’est insurgé de leur forme, pour les faire taire, lez condamner, les exclure. Chez Air Napoléon, celui qui critique est critiqué et on règle ainsi les choses sans les améliorer.

Parce qu’ensuite, il vaut mieux bien sûr que je m’arrête, plutôt que ce soit la compagnie qui s’arrête. Elle va continuer, tant bien que mal et même si il y a eu dernièrement quelques progrès et efforts, à occuper un trop grande part des créneaux nationaux avec des prestations peu sûres, trop chères, d’une qualité moyenne voire faible. Certes on trouvera toujours une catégorie de passagers, faisant preuve de beaucoup de naïveté ou de fierté pour les couleurs nationales, mais à plus faible contribution et en lente disparition, pour dire que c’est bien, avec du bon vin, des hôtesses qui parlent français et une culture tellement supérieure. Ainsi j’observe quelques-uns de mes amis qui arrrivent à l’âge où une marque nationale les rassure, et qui justifient ce choix en dénigrant les autres, qu’ils n’ont pour cette raison jamais testées.

Parce qu’enfin – quoiqu’en pense certains ennemis de ce blog – ça ne m’a jamais fait plaisir de critiquer. Écrire ici m’a sans doute libéré de mécontentements, de déceptions ou de fureurs d’avoir mal voyagé, perdu du temps, perdu de l’argent, traité avec une administration prétentieuse et inefficace. Mais c’est pénible de toujours lui dire qu’elle est incapable de se remettre en question, sachant que – justement parce qu’elle l’est – elle ne peut pas l’entendre ni l’exploiter pour s’améliorer.

Ca fait fonc longtemps que j’écris ailleurs des avis non caricaturés sur d’autres compagnies, qui font souvent tellement mieux et moins hautain. Aujourd’hui, Air Napoléon ou Air France les autres compagnies en perte de vistesse, dans un monde de l’aérien radicalement changé qu’elles ne maîtrisent plus, deviennent anecdotiques dans mes déplacements. Et je n’ai naturellement plus rien à en dire.

Aussi, gardons le silence et contentons nous des quelques progrès et efforts, douloureux ou aidés par un prix bas du pétrole.

Publicités

0 Responses to “Silence.”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s