Hubert & Napoléon à Waterloo Station

Cher Napoléon,

Je  vous observe au travers de cette pub idiote qui remplit un avion d’hôtesses en robes démodées, riant bêtement sur leur balançoire tandis que le client attend. Il est difficile de trouver meilleure illustration de l’idée – naturellement erronée – qu’afficher ses bévues du passé va faire revenir le client d’antan.

Pendant longtemps, vous avez agi comme les taxis contre Hubert.

D’abord vous avez râlé contre les low costs Hubert Pop moins chères parce que déloyales, subsidiées, non sûres. Et fait appel à l’Etat, cartes ClubZero Parlementaires à l’appui, pour préserver vos créneaux. Mais les clients ont préféré des billets en ligne et moins chers.

Ensuite, vous avez râlé contre les compagnies du golfe Hubert X, aux petits soins de leurs passagers jusqu’à leur offrir des bonbons, mais déloyales, subsidiées et bien sûr non taxées. Et prétendu être les meilleurs, prétention à la française à l’appui. Mais les clients ont préféré la qualité réelle, les grands écrans et le wifi gratuit.

Comme la compagnie 3G qui détient 57% des licences taxi à Paris, vous qui déteniez 70% des créneaux à Paris, avez donc vu partir pour d’autres acteurs vos clients autrefois captifs, insatisfaits de vos tarifs excessifs, de votre qualité incertaine, de vos trajets perturbés et surtout de votre immobilisme méprisant.

Et vous avez râlé parce que le monde change. En manifestant au lieu de faire voler vos avions. Pendant les grèves, vos clients les plus fidèles ont voyagé sur Hubert X, apprécié la différence (la simplicité, l’attention au client, la dynamique de progrès) et font désormais appel à lui.

Et vous avez tenté de repousser vos concurrents. En vous enfonçant dans vos certitudes et regardant votre passé. Pendant des années, vous avez faits de vos principes différentiant (la prétention, le salé-sucré, le mépris des cabines arrière) le symbole de votre immobilisme.

Mais à présent vous cherchez à suivre Hubert. Baisser les prix quitte à être en perte à chaque exercice depuis dix ans. Remettre un minimum de qualité dans vos collations, salons, sourires qui étaient devenus si minables.

Mais pensez-vous que si les taxis parisiens proposaient une course au forfait, un paiement sans contact, une bouteille et un bonbon, tous leurs passagers abandonneraient Hubert ?

Le monde change.

C’est pourquoi votre publicité qui investit sur les clients du passé m’inquiète.

Waterloo Taxi

Publicités

6 Responses to “Hubert & Napoléon à Waterloo Station”


  1. 1 Loulou 9 octobre 2015 à 01:25

    On attend toujours votre billet sur le CCE Air Napoléon de lundi… Prière de balancer vos saloperies marrantes sans tarder! Il y a matière à jeux de mots douteux pourtant. A moins que la perspective de la faillite et de la tragédie sociale à venir ne touche un peu votre cœur de pierre de privilégié du libéralisme financier? Il est vrai que manifestement les questions sociales ou syndicales ne vous intéressent pas, vous préférez disserter sur le renouvellement des biscuits distribués dans les lounges, l’absence de pain chaud en classe Affaires, ou savoir si enfin on va vous servir des champignons dans votre omelette au petit déjeuner.

    • 2 Air Napoléon 9 octobre 2015 à 08:33

      En tant que client, je ne suis certainement pas le mieux qualifié pour commenter une organisation interne que je ne connais pas. Quant aux actualités en monokini-cravate, il me semble qu’il n’est plus nécessaire de parodier la compagnie, car elle est déjà caricaturale de mauvaise gestion, de mépris et de dérision.
      Vous avez tort de réduire mes propos à une histoire de champignons sur l’omellette. Cela fait des années ue ce blog existe et dit – sur un ton qui peut faire sourire, déplaire, choquer ou indigner mais qui cherchait à faire réagir – que la compagnie est à la dérive en termes d’offre et de satisfaction du client, dès lors qu’on la compare aux leaders du secteur. Elle ne meurt lentement que parce qu’une part – non negligeable mais vieillissante – de ses clients ne va pas voir ailleurs, parce que ce n’est pas français, en français ou avec du vin français, ou faute de connaître les autres offres, par manque d’internet ou d’impartialité de la presse nationale.
      En attirant l’attention sur le fait que les clients – en particulier les voyageurs d’affaires, passagers qui paient plus et plus souvent – ne sont plus satisfait et vont voir ailleurs, même si ce ne sont que les clients privilègiés du libéralisme financier, il s’agissait aussi de croire – au début de se blog – qu’Air France parodiée en Air Napoléon, pouvait se ressaisir et les récupérer. Et Air France a réagi d’ailleurs, pas juste à ce blog bien sûr, mais à cette perte générale de satisfaction clients, donc de clients, donc de revenus, donc de qualité d’emploi. Le personnel d’Air France aura une qualité d’emploi quand ses clients auront de la qualité de service. Air France a réagit, mais trop tard et surtout trop lentement, et le rapport qualité-prix est resté très inférieur à la concurrence. Sans doute parce que 30% de la compagnie reste sur l’idée qu’il faut de la qualité de l’emploi – pas d’effort, pas de transavia, pas de changement radical, pas de comparison avec les privilégiés du Golfe… – poir avoir de la qualité de service. C’est vrai dans un monde monopolistique, ça ne marche plus dans le monde d’aujourd’hui.
      Aujourd’hui je n’écris quasi plus sur ce blog. Pas besoin de parodier, la compagnie est consciente de son déclin et l’affiche – avec beaucoup plus d’impact et de méchanceté que ce blog – sur tous les écrans de télé à l’international.
      Elle est dans une recherche de solution – et ça viendra d’elle même plutôt que des clients. Je suis toujours prêt à redonner une chance – je l’ai écrit à Air France Belgique dernièrement et publierai cet échange interressant sur ce blog – mais pas si la compagnie reste à 70% de l’attente.
      La direction propose une solution de redressement dont elle ne publie que le premier volet (on suppose que ça ne s’arrêtera pas à 10% de destruction). Comme les pilotes, en regardant le bilan de l’entreprise et sa capacité à le changer, je ne pense pas que ça marchera. Les pilotes appellent à un appui gouvernemental, avec des mesures très mauvaises pour les passagers : limiter ou interdire les concurrents meilleurs… je ne peux pas les soutenir. Mais je n’ai pas de solution à donner. Donc je ne poste rien sur le blog

    • 3 Bob 15 octobre 2015 à 04:35

      Et oui j’attends aussi avec impatience un article sur cette mascarade impliquant des acteurs de qualité: pilotes, CGT FO et autres, gouvernement actionnaire de bras casses….
      Au quotidien, peu de changement! On entendra tjs le PNC raconter leur dernière soiree ou se plaindre du CDB / de leur rotation / squatter les exemplaires de Paris Match /… plutôt que de passer servir des verres d’eau au milieu de la nuit… Mais c’est vrai, dans le golfe il fait chaud alors on boit de l’eau, alors qu’en (Air) France, pas la peine: on enlève la chemise!…

    • 4 SuperEtendard 16 octobre 2015 à 08:47

      Que vaut-il mieux ?
      – disserter des biscuits, du pain et des champignons ? Comme un voyageur régulier qui croyait, qu’à condition de tenir compte de ces petites critiques potaches mais argumentées, il y avait encore une chance de redresser le service offert par Air Napoléon et, donc, Air Napoléon elle-même ?
      ou :
      – ne rien dire du tout, ne rien espérer, se reporter silencieusement vers d’autres compagnies au meilleur rapport qualité-prix (pour les voyageurs d’affaire) ou prix tout cours (pour les loisirs), et laisser tranquillement crever Air Napoléon « vers la faillite et la tragédie » ?

      N’est-ce pas finalement autant se tromper de cible de s’en prendre à l’auteur de ce blog que de s’en prendre aux pauvres arracheurs de chemises excédés ?

      L’un comme l’autre agissent au moins…

      Que fait, de son côté, la masse de tous ceux qui, par leur comportement anonyme, entretiennent un modèle intenable dans lequel on peut consommer à bas coût, tout en préservant un emploi de qualité assorti de nombreux avantages sociaux ? Et que dire de ceux qui, idéologiquement convaincus, laissent perdurer l’idée même qu’un tel modèle puisse tenir indéfiniment ?!?

      PS : Au fait, pourquoi venir consulter ce blog si son contenu vous déplait tant ?

  2. 5 Chatokay 9 octobre 2015 à 15:40

    @Loulou.:
    J’ai bien peur que vous perdez votre temps avec cet individu. Que fasse AF, cela ne lui conviendra jamais, regardez donc ses commentaires sur la nouvelle pub, pub qui est bien plus agréable à regarder que d’anciennes.
    Ce blog est fait à 99% pour critiquer de manière non constructive, pour détruire.
    Il s’agit du blog d’un individu haineux et aigri.

    • 6 Bob 15 octobre 2015 à 04:30

      Arrêtez vos histoires avec cette pub: encore une fois, AF ne fait que suivre… La première cimpagnie a avoir fait ce genre de pubs est une compagnie low cost des Philippines! Delta a commencé il y a 2 ou 3 ans et en a déjà sorti 4 différentes, American et United aussi! Et ce ne sont pas des compagnies du golfe… Arrêtez de croire aux balivernes que le microcosme AF se répète a longueur de journée, et regardez la réalité en face!
      Je suis moi même un ancien client business AF qui a déserté la compagnie depuis 3-4 ans devant l’indigence des prestations a tout niveaux. Et ce n’est pas pour voler sur Qatar ou Emirates mais sur delta ou lufthansa….


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s