Affichage en vol : pour plus de hauteur de vue

Affiche Air Napoléon

Affiche Air Napoléon

Hier soir dans l’avion rentrant de Genève, il y avait un peu d’affichage.

Je remercie ma voisine australienne pour la photo de gauche, qu’elle a bien voulu prendre même s’il apparaît au développement qu’elle aurait (si l’on garde le sourire) dû éviter de boire tant avant d’accepter cette tâche.

 

 

J’avais déjà distribué en août des documents aux passagers d’un vol Paris-Hong Kong ou collé en septembre des étiquettes sur les sièges d’un avion pour Pau, avec des messages s’interrogeant sur « une compagnie qui promet à un passager mécontent qu’un responsable va rappeler, mais qui le ne rappelle jamais ». Certes, on m’a depuis « offert 6000 miles pour me remercier de ma loyauté envers la compagnie » ou « mis en relation avec la délégation régionale pour connaître mes habitudes de voyage ». Certes un « responsable des opérations à la direction du marketing » du programme de fidélité Miles&Blues a aussi laissé un message vocal sur mon téléphone, se proposant sans enthousiasme de me rappeler puisque je demande « un complément à toutes les réponses qui ont déjà été apportées à mes nombreuses questions ». Mais personne chez Air Napoléon ne semble avoir pris le temps de considérer réellement ma demande : « comment, alors que la compagnie le promet dans ses messages marketing, en particulier aux clients présentant le statut Maximum chez Miles&Blues, qui les place au cœur de toutes les attentions, être traité avec intelligence, plutôt qu’avec des procédures ».Affiche Air NapoléonSi personne ne semble réellement chercher à répondre à mes questions, personne non plus n’ose faire allusion à mes activités communicantes à bord des avions. Si à Hong Kong on s’était interrogé sur « mon droit réel à donner mon avis », si dans le vol pour Pau une hôtesse avait joué avec moi à qui colle ou décolle le plus vite, ce dimanche soir le PNC a continué son service, imperturbable et pressé, et la chef de cabine n’est venue qu’en fin de vol s’enquérir brièvement des raisons de mon mécontentement, en expliquant comme d’habitude qu’il y aurait un rapport qui « selon la procédure » m’assurerait d’un appel de la part d’un responsable commercial. Mais selon mon expérience, les responsables n’appellent pas.

A la sortie du vol rentrant de Suisse, le commandant m’a assuré que si on l’avait informé durant le vol qu’un passager avait placardé une affiche, il aurait exigé son retrait ou un débarquement immédiat, quitte à me faire un peu de pub. Faut-il en arriver là simplement pour obtenir d’une compagnie qu’elle soit à l’écoute de ses clients ?

Publicités

4 Responses to “Affichage en vol : pour plus de hauteur de vue”


  1. 1 kadelina 31 décembre 2011 à 06:55

    Pour en faciliter la lisibilité, la ponctuation et l’orthographe de cette contribution, qui n’engage que son auteur, ont été lég`erememt modifiées.

    Nous avons effectué un vol sur Air France de Hong Kong à Paris CDG jeudi dernier en Classe Premium sans aucune remise ou promo, valeur du billet aller retour 1860€ au lieu de 810€ pour le même trajet pour une classe eco.
    Le comble, on a payé depuis 2 mois en avance et ils ont oublié notre repas spécial réservé et confirmé depuis longue date et même à l’enregistrement. Et ceci pour se satisfaire d’un repas composé de pommes et de noisettes, ils ont réussi à trouvez par hasard un plateau mais pas le bon nous étions à bord 3 personnes pour cet oublie, et même une personne végétarienne.

    Franchement cela ne ce passe ainsi nulle par ailleurs. On fait des vols long courrier tout le temps et cela n’arrive jamais avec la concurrence, dieu jamais. Sauf chez AF. Je suis franchement scandalisée de constater cela à bord, ils ont rien trouvé de mieux de faire une compensation de points pour 2500 miles. Franchement nous ne somme pas réduit à cela.
    Mais le pire : ils renvoient la responsabilité sur les autres car ils ne sont pas capables d’assumer leur erreur.

    On trouve cela trop facile, en fait Air France ne gère absolument plus rien en Asie ou ailleurs dans le monde sauf le coût exorbitant du billet qui n’est pas du tout à la hauteur des services. Constatez par vous même le prix du billet entre Paris et vos Antilles Françaises.

    Je propose à Air France d’aller faire un tour chez la concurrences et d’en prendre exemple et surtout qu’ils ne disent pas qu’ils n’ont pas de leçon à recevoir de qui que ce soit.
    Cela prouvera franchement que nous avons été trompés par une prestations qu’ils n’assumemt, malgré une différence de prix de 100% de la classe eco.

    En conclusion je propose à l’avenir à toute personne de réflechir avant de faire la même erreur que nous.
    Je vous rassure cela ne ce produira plus pour nous et encore moins pour nos amis et clients.

    http://voyageforum.com/forum/chine_scandale_vol_air_france_hong_kong_paris_cdg_22_decembre_2011_10h35_D4742795/

  2. 2 Steven 31 décembre 2011 à 17:30

    Se mettre dans des états pareils pour un bug d’un repas spécial, c’est pitoyable. C’est à se demander dans quel monde vous vivez ?
    Continuez comme ça, vous ferez bientôt un infarctus… !
    Je vous souhaite une année 2012 plus sereine et plus cool ! Souriez un peu, la vie est belle !!

  3. 3 Loulou 10 mars 2012 à 16:29

    Certains manifestent pour les droits de l’homme, certains de battent pour le pouvoir d’achat, protestent contre les licenciements ou les fermetures d’usines, certains militent pour la défense de l’environnement ou les droits des femmes, et d’autres placardent des affiches pour la satisfaction clients au sein d’une compagnie aérienne. On pourrait vous qualifier d’activiste de la relation client, un curieux personnage d’activiste de droite centré sur des problèmes de riches. Tout ceci n’est t’il pas un peu futile?

    • 4 Platinum Flyer 10 mars 2012 à 17:02

      Bonjour… bien sûr que c’est futile et exagéré, je dirais même caricatural. La réalité ne se réduit pas à ce qui s’écrit dans ce blog, qui n’est peut-être qu’un mode d’évacuation des soucis quotidiens, aériens ou autres d’ailleurs. Mais il me semble que la gestion par certaines compagnies aériennes de la lassitude du passager fréquent d’une part, de l’écart grandissant entre promesses marketing et réalité globalement tirée vers le bas (les prix baissent partout, le service en peu qu’être réduit) d’autre part, est tout au moins aussi caricatural… C’est peut-être aussi cette relation qui suscite ce blog et son maintien.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s